FenêtréA-Cardinal confirme - Trois challengers pour deux places07/09/2013

newsletter
  • Facebook
  • Twitter

FenêtréA-Cardinal (Erwan Le Roux) a une nouvelle fois dominé les débats aujourd’hui pour la seconde journée du Trophée du Port de Fécamp. Pas vraiment inquiété hier, le defender l’a été davantage aujourd’hui par ses trois challengers qui se sont battus comme des furieux. Maitre Jacques (Loïc Féquet), quatrième hier, est revenu dans le match, et régate au contact permanent avec Actual (Yves Le Blévec) et Arkema Région Aquitaine (Lalou Roucayrol). Demain soir, la seconde place sera offerte au meilleur des trois, qu’un seul petit point sépare aujourd’hui au classement.

15 à 17 nœuds de vent ; 20 nœuds dans les risées ; une lumière magnifique au pied des falaises ; trois manches courues. Les douze équipages du Trophée du Port de Fécamp n’ont pas boudé leur plaisir aujourd’hui et ont mis toutes leurs forces dans la bagarre. Rincés, crevés, morts, séchés : les qualificatifs sont à la discrétion de chaque skipper pour décrire ce soir l’état des son équipage…

En tête de flotte ou en milieu de peloton, les passages de bouées ont été l’occasion de couronner de succès les équipages les plus rapides à la manœuvres, les plus gros bras à l’embraque et les plus fins barreurs. Les envois de gennakers, au ras de la plage, ont donné lieu à des empoignades impressionnantes. Beaucoup de points se sont gagnés sur les manœuvres, beaucoup aussi sur la capacité à défier le courant au ras des falaises. Ce soir, Maitre Jacques et Actual sont à 17 points ; Arkema Région Aquitaine à 18… Tout reste à faire pour ne pas être au pied du podium.

Joris de Carlan (Delirium) et son équipage familial, forts de leurs exploits de la veille (ils étaient leaders du second peloton), se sont mis la pression dès le départ du ponton ce matin. Intouchable par les bateaux de même génération, au portant, avec un grand gennaker, Delirium a confirmé son leadership dès la première manche. Hélas, dans la seconde manche, son safran bâbord cassait net. L’équipage était contraint de jeter l’éponge pour le reste de la journée. Gamin (Pierre Antoine), Rayon Vert (Alain Delhumeau) et Biscuiterie de Saint-Brieuc (Pascal Quintin) se sont livré un combat acharné.

Loïc Féquet : « Dans la première manche, on se battait avec Actual et Arkema Région Aquitaine nous passe sur la ligne. On ne pouvait pas marquer les deux ! Dans la dernière manche, on fait tout le premier tour en tête avant de se faire doubler par FenêtréA-Cardinal dans le dernier bord de près. Ils sont un cran au-dessis au niveau vitesse et manœuvres. Ils ont deux colonnes de winch et nous une seule, ça compte quand il faut mouliner rapidement  En tous cas, on a vraiment eu de superbes conditions et nous sommes contents d’avoir réglé nos petits problèmes techniques et d’être revenus dans le match ».

Yves Le Blévec : « On a eu de belles conditions pour naviguer. 2à nœuds et un bon clapot fécampois. On a beaucoup manœuvré. Le moindre écart de manœuvre, ça paie tout de suite ou pas. Surtout quand c’est très serré, comme aujourd’hui ».

Hervé de Carlan : « Nous ne comprenons pas. Nous n’avons rien heurté. Notre safran bâbord a cassé net au niveau de la mèche. Nous avons carrément perdu la pelle. Il faut remercier Gulfstream, une vedette à passagers, qui  a repéré la pelle malgré une mer un peu formée. Le pilote du bord a pu indiquer l’endroit à un semi rigide de la Société des Régates. Nous avons donc récupéré la mèche et la pelle. Soirée bricolage en perspective. Nous serons demain matin au départ ! »

Pascal Quintin : « On est carrément dans le match ! On a bien navigué. C’était une belle bagarre avec Gamin et Rayon Vert. On n’est pas assez entrainés mais quand on est dans le match, l’équipage s’applique, ça motive. On n’a pas de gros moyens, donc un bateau moins équipé ; du coup, c’est très physique pour nous. Ce soir, les gars sont complètement rincés… »

Demain, pour la dernière journée, des conditions un peu plus légères pourraient redistribuer toutes les cartes du classement, exceptée peut-être la carte de la victoire qui semble ne plus pouvoir échapper à l’équipage d’Erwan Le Roux.

Classement général provisoire après 7 manches (6 retenues)
1-    FenêtréA-Cardinal – Erwan Le Roux – 6 pts
2-    Maitre Jacques – Loïc Féquet – 17 pts
3-    Arkema Région Aquitaine – Lalou Roucayrol – 17 pts
4-    Actual – Yves Le Blévec –  18 pts
5-    Rennes Metropole Saint-Malo Agglomération – Gilles Lamiré – 33 pts
6-    Rayon Vert – Alain Delhumeau – 39 pts
7-    Gamin – Pierre Antoine – 45 pts
8-    Delirium – Joris de Carlan – 47 pts
9-    Biscuiterie de Saint-Brieuc – Pascal Quintin – 47 pts
10-    Nootka – Gilles Buekenhout – 61 pts
11-    Notrepharma.com – Jean-François Lilti – 61 pts
12-    PiR2 – Etienne Hochedé – 68 pts

Toutes les actualités

Réauté Chocolat s'impose sur l'Armen Race Uship09/06/2017

Voilà une entrée remarquée dans la classe Multi50, ces trimarans de 15 mètres désormais équipés de foils et aux vitesses parfois extravagantes. Pour ses trois premières compétitions,...

En savoir plus

FenetreA Mix Buffet remporte le Grand Prix Guyader09/06/2017

Le rideau est tombé, ce dimanche après-midi, sur le Grand Prix Guyader des Multi50. Lors de cette dernière journée de compétition, FenêtréA – Mix Buffet et les autres bateaux...

En savoir plus

Thibaut Vauchel Camus en Multi50 avec un nouveau bateau06/03/2017

Le skipper Thibaut Vauchel-Camus franchit un nouveau pas dans sa carrière en lançant, grâce à des partenaires investisseurs motivés, la construction d’un trimaran de la classe...

En savoir plus

Armel Tripon embarque avec Réauté Chocolat06/03/2017

​Le skipper nantais Armel Tripon et la PME mayennaise Réauté Chocolat embarquent dans le même bateau pour vivre l’expérience du multicoque, dans la catégorie Multi50. Ce partenariat...

En savoir plus

Un nouveau Multi50 pour Thierry Bouchard et Ciela Village14/02/2017

Le Méditerranéen Thierry Bouchard confirme son enthousiasme pour le multicoque de 50 pieds et lance la construction d’un Multi50 qui sera ainsi le premier conçu pour porter des...

En savoir plus

Une nouvelle vie pour la classe Multi5002/12/2016

La classe Multi50 change. Elle devient plus attractive et sa jauge autorise désormais les foils. Après une année de remise en question nécessaire, la classe dispose aujourd’hui...

En savoir plus