Lendemain de baston09/11/2013

newsletter
  • Facebook
  • Twitter

Ils sont passés ! Les Multi50 ont fait le dos rond, les équipages ont navigué en bons marins en réduisant la toile et la vitesse. Bref, la nuit dernière, aucun n'a fait le malin ! Et au lever du jour, même si les trajectoires semblent parfois un peu hasardeuses, les Multi50 reprennent leur route vers le Cap Finisterre. Maitre Jacques a mis de l'ouest dans sa route et pointe désormais en seconde position après avoir accusé 30 milles de retard à la sortie de la Manche. Arkema Région Aquitaine, le petit nouveau, vient de faire un joli baptême du feu dans le Golfe de Gascogne. Il est passé et bien passé puisqu'il talonne Actual, toujours leader. Yves et Kito s'étaient bien préparés à ce coup de vent. Ils connaissent parfaitement leur bateau et savent jusqu'où ils peuvent placer le curseur. Le résultat est là.

Photo - Lendemain de baston


Erik Nigon et Samy Villeneuve se sont arrêtés à Brest en raison de la rupture de leur aérien (tout les instrument installés en tête de mât). Dès leur arrivée, les experts de TEEM étaient sur place et déjà en haut du mât.
Erik raconte son avarie : "La bascule Nord-Ouest intervient vers 14H et le vent monte gentiment à 20 nœuds, 25 nœuds  puis 30 nœuds avec des rafales atteignant  37noeuds (après on ne sait plus… et pour cause). Pour rester chauds, nous passons en revue la garde robe du bateau en finissant par nous stabiliser avec 2 ris et la trinquette (50% du potentiel du bateau au près). Le trimaran vole littéralement sur un gros clapot qui vient d’ouest mais retombe parfois brutalement entre 2 vagues, nous naviguons (enfin drôle d’expression quand on est sous des trombes d’eau) raisonnablement à 15 nœuds pour limiter les impacts lors des amerrissages…
Jusqu’au moment ou Samy lève la tête et m’indique qu’il y a un truc qui pendouille en haut du mat et qui ressemble à un aérien… Mais qu’est donc que cet aérien??? L’aérien c’est une éolienne et une girouettes électroniques qui mesurent la force du vent et sa direction, ce n’est pas indispensable à la marche ordinaire du bateau mais est clé pour sa performance car nous donne les angles du vent pour régler les voiles et les variations de force pour déterminer la taille des voiles à utiliser".


Ce matin, en inspectant la grand-voile, les deux skippers de Vers un monde sans SIDA ont malheureusement constaté qu'une partie de leur grand-voile était délaminée. Malheureusement ou... heureusement ? Ils vont pouvoir réparer et repartir dès que le coup de vent sera passé. Une telle avarie en mer aurait été bien plus compliquée à gérer. Ils repartiront dès que la grand voile sera réparée et que le coup de vent leur permettra d'embouquer le goulet de Brest.

Toutes les actualités

Lamiré-Carpentier : Victoire sur la Transat Jacques Vabre08/11/2019

​Groupe GCA-1001 SOURIRES mené par Gilles Lamiré et Antoine Carpentier a franchi la ligne d’arrivée de la 14ème édition de la TRANSAT JACQUES VABRE NORMANDIE LE HAVRE ce vendredi...

En savoir plus

Grand Prix de Brest Multi5018/09/2019

Le Trophée de Brest Multi 50 vient de s’achever en rade de Brest sur une nouvelle victoire pour Lalou Roucayrol (Lalou Multi), sacré champion de France de la discipline. Pendant...

En savoir plus

Victoire de Lalou Roucayrol sur le Trophée des Multicoques Baie de Saint-Brieuc25/08/2019

Le vent s’est finalement levé avant que le rideau ne tombe sur la dernière journée du Trophée des Multicoques - Baie de Saint-Brieuc. Les cinq Multi50 ont pu enchainer...

En savoir plus

Lalou Roucayrol premier vainqueur du Grand Prix Valdys19/09/2018

​Quel suspense ! Il aura fallu attendre le tout dernier moment avant la remise des prix du Grand Prix Valdys – Multi50 pour connaître le nom du grand vainqueur de l’épreuve....

En savoir plus

Erwan Le Roux conserve son titre à Saint-Quay19/09/2018

Déjà cinq fois vainqueur du Trophée des multicoques Baie de Saint-Brieuc, Erwan Le Roux a inscrit une nouvelle fois la course à son palmarès ce dimanche. Le navigateur morbihannais,...

En savoir plus