Les Multi50 animent la Transat Québec Saint-Malo18/07/2016

newsletter
  • Facebook
  • Twitter

Quelle course passionnante en Multi50 ! Les trois leaders de la Transat Québec Saint-Malo, emmenés par un Arkema à l’équipage survitaminé, ne se lâchent pas d’un flotteur depuis le départ de Québec. Si Lalou Roucayrol contrôle admirablement ses poursuivants, il sait que Gilles Lamiré (La French Tech Rennes Saint-Malo) et Thierry Bouchard (Ciela Village) sont au coin du bois, prêts à se désolidariser du peloton à la moindre occasion. Pierre Antoine, sur Olmix, est logiquement à 600 milles des leaders mais réalise, avec son légendaire bateau de 25 ans, une belle course juste pour le plaisir de bien naviguer.

Photo - Les Multi50 animent la Transat Québec Saint-Malo

Arkema, La French Tech Rennes Saint-Malo et Ciela Village dressent un portrait homogène de leurs performances. Sur cette Transat Québec Saint-Malo, les trois bateaux ont souvent parcouru plus de 500 milles en 24 heures.

Pourtant, outre leur longueur (15,24 m), tout les différencie. Leur âge d’abord, Arkema étant le plus jeune (2013) et Ciela Village le plus ancien (2005) ; leur conception, ils sont signés de trois architectes différents, preuve qu’il y a bien dans cette classe, de la place pour tous. Arkema est né de Romaric Neyhousser avec Guillaume Verdier, La French Tech Rennes Saint-Malo est signé Nigel Irens et Benoit Cabaret, enfin Ciela Village est un plan VPLP. Seul La French Tech Rennes Saint-Malo est doté de dérives sur ses flotteurs alors que les deux autres disposent de dérives centrales ; Gilles Lamiré navigue à Saint-Malo, Lalou Roucayrol dans le Médoc et Thierry Bouchard en Méditerranée. Aucun des trois skippers n’est issu de la même école. Si Lalou Roucayrol est le plus expérimenté, notamment pour avoir animé le circuit ORMA pendant longtemps ; Thierry Bouchard est un amateur très éclairé, issu du monocoque, qui vient seulement de passer au multicoque ; quant à Gilles Lamiré, il a navigué sur tous types de bateaux, dont les ORMA et en Multi50 depuis 2012. Les trois équipes n’ont cessé d’optimiser leurs trimarans, chaque hiver, avec un souci constant de performance et de sécurité.

 

Le bonheur d’être en course

Les choix d’équipages sont variés : Lalou Roucayrol a embarqué Karine Fauconnier, vainqueur de la Québec Saint-Malo en 2004, ainsi que César Dohy* et Etienne Carra, fidèle de l’équipe. Gilles Lamiré a embarqué Yvan Bourgnon*, Gilles Goudé, son préparateur, et Charles Mony, équipier québécois. Thierry Bouchard est parti avec Oliver Krauss* et Alan Pennaneac’h, voilier. *César, Yvan et Oliver étaient les co-skippers lors de la dernière Transat Jacques Vabre. Pierre Antoine, sur Olmix, a embarqué Pascal Quintin, qui fut longtemps en Multi50, Jean-Yves Derrien et Patrick Cassin.

Tous les équipages affichent depuis le départ un immense bonheur à naviguer ensemble sur leurs bolides, dans cette Transat Québec Saint-Malo qui ne faillit pas à sa réputation. Pas une vacation, une vidéo, dans laquelle ils ne partagent le plaisir des surfs à 25 noeuds et de la course au contact. 

Ils ont déjà parcouru 2400 milles et savent néanmoins qu’il faudra de la pertinence et de la concentration dans la dernière ligne… droite, qui pourrait bien ne pas l’être. Le premier coup de frein a été donné dans la nuit et les conditions météo des prochaines 24 heures laissent augurer une nuit sans sommeil dans un flux de vents difficile à déchiffrer. Il y aura forcément une part aléatoire…

Le premier devrait franchir la ligne d’arrivée à Saint-Malo dans la nuit de mardi à mercredi.

 

Toutes les actualités

Réauté Chocolat s'impose sur l'Armen Race Uship09/06/2017

Voilà une entrée remarquée dans la classe Multi50, ces trimarans de 15 mètres désormais équipés de foils et aux vitesses parfois extravagantes. Pour ses trois premières compétitions,...

En savoir plus

FenetreA Mix Buffet remporte le Grand Prix Guyader09/06/2017

Le rideau est tombé, ce dimanche après-midi, sur le Grand Prix Guyader des Multi50. Lors de cette dernière journée de compétition, FenêtréA – Mix Buffet et les autres bateaux...

En savoir plus

Thibaut Vauchel Camus en Multi50 avec un nouveau bateau06/03/2017

Le skipper Thibaut Vauchel-Camus franchit un nouveau pas dans sa carrière en lançant, grâce à des partenaires investisseurs motivés, la construction d’un trimaran de la classe...

En savoir plus

Armel Tripon embarque avec Réauté Chocolat06/03/2017

​Le skipper nantais Armel Tripon et la PME mayennaise Réauté Chocolat embarquent dans le même bateau pour vivre l’expérience du multicoque, dans la catégorie Multi50. Ce partenariat...

En savoir plus

Un nouveau Multi50 pour Thierry Bouchard et Ciela Village14/02/2017

Le Méditerranéen Thierry Bouchard confirme son enthousiasme pour le multicoque de 50 pieds et lance la construction d’un Multi50 qui sera ainsi le premier conçu pour porter des...

En savoir plus

Une nouvelle vie pour la classe Multi5002/12/2016

La classe Multi50 change. Elle devient plus attractive et sa jauge autorise désormais les foils. Après une année de remise en question nécessaire, la classe dispose aujourd’hui...

En savoir plus