Suspens en rade de Brest06/09/2020

newsletter
  • Facebook
  • Twitter

Pour cette seconde journée du Grand Prix de Brest Multi50, la rade de Brest est toujours en mode estival, avec soleil et brise légère. Accompagnés par une petite armada de plaisanciers, les cinq concurrents ont sillonnés la rade, entre l’Ecole Navale et le phare du Petit Minou, à l’entrée du goulet. Ce soir, c’est Leyton (Arthur Le Vaillant) qui prend l’avantage avec trois superbes victoires. « Ça a été une belle bataille, ça se joue à rien. On a pris beaucoup de plaisir à naviguer dans cette très belle rade de Brest » jubile Arthur Le Vaillant. Son leadership reste suspendu à une décision de jury puisque Sébastien Rogues (Primonial) lui reproche d’avoir grillé une priorité. Ce sera au jury de trancher ce différent, demain matin, avant les premières courses. Derrière ce mano à mano qui joue la victoire, la bataille reste très disputée entre Le Roux (Ciela Village), Thibaut Vauchel – Camus (Solidaires en Peloton - ARSEP) et Gilles Lamiré (Groupe GCA – Mille et un sourires). 
 
Pour la dernière journée du Grand Prix de Brest Multi50, le vent sera très attendu. On attend moins de 10 nœuds en début de journée.

Photo - Suspens en rade de Brest


Arthur Le Vaillant :
« On a quand même fait une manche de 5eme où l’on fait tout à l’envers mais ce sont des choses qui arrivent. Ça se joue à rien et quand tu fais des erreurs, tu finis dernier. Mais quand ça se passe bien, que tu as la vitesse et que tu tires les bons bords, ça nous permet de finir premier sur trois manches. Ça a été une belle bataille. On a pris beaucoup de plaisir à naviguer dans cette très belle rade de Brest. »
 

Sébastien Rogues :
« Encore une belle journée pour Primonial ici à Brest. Rentré au port avec une manche de 2 comme plus mauvaise manche ça fait plaisir. Encore une super journée de navigation dans la rade, encore une super bataille avec Leyton et le reste de la flotte. On a fait deux côtiers qui nous ont emmenés dans la rade sud et dans la rade nord, c’est tout ce qu’aiment ces bateaux. Jusqu’à aujourd’hui, c’est un de nos plus beaux Grands Prix. »
 
Thibaut Vauchel – Camus :
« Hier on a fermé le bal à chaque manche donc on ne pouvait que faire mieux. Et ça a été le cas. Ça a été un très bon bilan. On a très bien régaté, il y a eu du match, des changements de leaders. Une alternance entre parcours construits et parcours côtiers, on s’est régalés. Pour aller un peu plus haut, il faudrait que l’équipage maitrise tous les détails du bateau. Il y a beaucoup de personnes qui n’ont pas navigué depuis longtemps sur le bateau. Il y a une culture à se faire et des automatismes à créer. »

Classement après six courses (avant jury) :
1. Arthur Le Vaillant (Leyton) – 6 pts
2. Sébastien Rogues (Primonial) – 8 pts
3. Erwan Le Roux (Ciela Village) – 16 pts
4. Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires En Peloton – ARSEP) – 18 pts
5. Gilles Lamiré (Groupe GCA – 1001 sourires) – 21 pts

Toutes les actualités

Quatre Multi50 engagés sur la Transat Québec Saint-Malo. 16/07/2016

Transat Québec Saint-Malo. On peut s'attendre à une beau match entre Arkema, La French Tech Rennes Saint-Malo et Ciela Village qui, s'ils sont de conception et d'âges différents,...

En savoir plus

Gilles Lamiré vainqueur de The Transat bakerly19/05/2016

La French tech Rennes Saint-Malo remporte The Transat bakerly. Gilles Lamiré signe sa première grande victoire en solitaire, dans une course difficile, contre vents et courants. ...

En savoir plus

Arkema et Lalou Roucayrol affûtés au départ de The Transat Bakerly27/04/2016

Après un prologue nocturne entre St Malo et les côtes britanniques, le Multi 50 Arkema de Lalou Roucayrol est amarré depuis dimanche matin dans le port de Plymouth en Angleterre....

En savoir plus

Pierre Antoine - Je suis fasciné par cette transat depuis 197618/04/2016

Pierre Antoine sera lui aussi au départ de The Transat le 2 mai à Plymouth. Une évidence pour ce chercheur géologue de 52 ans, qui avait promis depuis plusieurs années déjà d’être...

En savoir plus

Erik Nigon - Une arrivée à New-York a eu raison de mes doutes15/04/2016

Si la transat anglaise est un fantasme pour grand nombre de coureurs, « ce n’est vraiment pas une course à faire rêver un amateur », explique Erik Nigon (Vers un monde sans SIDA),...

En savoir plus

The Transat Bakerly - Cinq solitaires en quête de Liberté13/04/2016

Cinq Multi50 prendront le départ de la transat anglaise, The Transat Bakerly, le 2 mai prochain à Plymouth. Ce mythe de la course au large deviendra réalité dans quelques jours...

En savoir plus