Une nouvelle vie pour la classe Multi5002/12/2016

newsletter
  • Facebook
  • Twitter

La classe Multi50 change. Elle devient plus attractive et sa jauge autorise désormais les foils. Après une année de remise en question nécessaire, la classe dispose aujourd’hui des arguments pour séduire les skippers et leurs partenaires : une flotte recentrée sur les bateaux performants, des foils et des budgets maîtrisés.

2016 fut une année de transition. La classe Multi50 devait renforcer son attractivité auprès des skippers et partenaires en apparaissant comme un choix pertinent. D’une part il fallait retrouver davantage d’homogénéité en se dissociant des bateaux anciens qui, s’ils ont écrit de belles pages de la course au large, ne peuvent plus aujourd’hui, partager le classement des Multi50 performants ; d’autre part, la classe Multi50 devait prendre part à l’aventure foils, qui vient de débuter.
 

Erwan Le Roux, président de la classe Multi50 : « Nous avons amorcé un changement et visiblement cela fonctionne puisque de nouveaux skippers et partenaires nous rejoignent cette année et que plusieurs projets de nouveaux bateaux sont en cours ? Nous avons cessé de remonter au vent et avons envoyé le grand gennaker ! La classe Multi50 sera en 2017 beaucoup plus attractive. Les bateaux sont performants, ils auront des foils et les budgets restent très abordables pour les PME »

Armel Tripon rachète l’ex-Actual

Ainsi, Armel Tripon fait partie de ceux qui rejoignent la classe en 2017. Il vient d’acquérir l’ex-Actual d’Yves Le Blévec et le met aux couleurs d’un partenaire qu’il annoncera à la fin de l’hiver : « J’avais envie de passer au multicoque depuis plusieurs années. Avec mon partenaire nous avons beaucoup échangé sur les programmes, les budgets, la visibilité. Nous sommes tombés d’accord sur le Multi50 qui correspondait à nos attentes. C’est la classe qui offrait le meilleur rapport entre le budget et les retombées positives en communication interne et externe. La décision est collégiale. »

Foils monotypes en C

Les foils en C seront inscrits dans la jauge 2017. Ils sont monotypes, conçus par un collectif composé des architectes des bateaux existants (VPLP, R.Neyhousser, G.Verdier, B.Cabaret). La construction des puits et des cales a été confiée à Lorima (Lorient).

Quentin Lucet, VPLP, rapporteur du Collectif d’architectes : « La vocation des foils que nous avons imaginés, n’est pas de faire voler les Multi50 mais de les sustenter et ainsi d’accroître leurs performances ; nous n'avons pas choisi une conception avec safrans en T qui sortirait de l'esprit de la classe. Avec les foils on augmente la performance de l'ordre de 10% aux allures de reaching et on gagne en sécurité car les foils participent au contrôle de l’assiette du bateau. Nous partons sur des technologies de mise en oeuvre maîtrisées et avons opté pour une conception éprouvée, sur laquelle nous avons un retour d’expérience. »

Vincent Marsaudon, Lorima : « Je connais bien les Multi50 pour les avoir souvent équipés de mâts. Je crois à cette classe depuis toujours, elle est une chance pour les PME. C’est pour cela que nous avons répondu à l’appel d’offre en trouvant des solutions intéressantes pour les budgets des teams et pour la mise en œuvre des pièces. C’est un beau travail d’équipe qui a fait évoluer la classe. Dans cette collaboration, notre objectif est technique, économique, sportif… et amical aussi . »

Construction d’un nouveau Ciela Village

Les deux tiers de la flotte Multi50 devraient être équipés de foils monotypes dès 2017, les autres suivront en 2018. Thierry Bouchard lance la construction d’un nouveau bateau sur plans VPLP, premier conçu directement avec des foils:  « La question s’est posée quand la classe Multi50 a choisi d’autoriser les foils. J’ai trouvé qu’il était plus excitant de construire un nouveau bateau, conçu dès son origine pour naviguer avec des foils, plutôt que d’équiper l’ancien bateau qui a déjà été très optimisé.»

L’ex-Actual vient d’être racheté par Armel Tripon qui va y installer des foils. La vente de l’ex-Ciela Village devrait se concrétiser dans le courant du mois auprès d’un skipper issu de la Class40. Arkema (Lalou Roucayrol) va s’équiper de foils après sa très belle saison 2016. La French Tech Rennes Saint-Malo (Gilles Lamiré) sera sur la Transat Jacques Vabre (sans foils). Gilles Lamiré étudie actuellement avec ses partenaires l’opportunité de construire un nouveau bateau. Quant à Erwan Le Roux, il annoncera ses intentions dans les semaines qui viennent. Six Multi50 performants pourraient donc être au départ de la Transat Jacques Vabre, dont quatre avec des foils.

Toutes les actualités

Arkema vainqueur à Bahia28/11/2017

Grands vainqueurs de la Transat Jacques Vabre dans la catégorie des Multi50, Lalou Roucayrol et Alex Pella (Arkema) ont livré une copie quasi parfaite durant les 10 jours, 19 heures,...

En savoir plus

Six Multi50 sur la Transat Jacques Vabre30/10/2017

Six Multi50 sont engagés sur la Transat Jacques Vabre dont le départ sera donné au Havre le 5 novembre. Noueau bateaux, nouveaux partenaires, nouveaux skippers. La classe Multi50...

En savoir plus

Trophée des Multicoques Baie de Saint-Brieuc05/09/2017

La dernière journée du Trophée des Multicoques Baie de Saint-Brieuc a consacré l’équipage d’Erwan Le Roux (FenêtréA-Mix Buffet) dans des conditions de vent légères. Le...

En savoir plus

Réauté Chocolat s'impose sur l'Armen Race Uship09/06/2017

Voilà une entrée remarquée dans la classe Multi50, ces trimarans de 15 mètres désormais équipés de foils et aux vitesses parfois extravagantes. Pour ses trois premières compétitions,...

En savoir plus

FenetreA Mix Buffet remporte le Grand Prix Guyader09/06/2017

Le rideau est tombé, ce dimanche après-midi, sur le Grand Prix Guyader des Multi50. Lors de cette dernière journée de compétition, FenêtréA – Mix Buffet et les autres bateaux...

En savoir plus

Thibaut Vauchel Camus en Multi50 avec un nouveau bateau06/03/2017

Le skipper Thibaut Vauchel-Camus franchit un nouveau pas dans sa carrière en lançant, grâce à des partenaires investisseurs motivés, la construction d’un trimaran de la classe...

En savoir plus